Le Fiscaliste.fr > Placements > Tout savoir sur les fonds communs de placement dans l’innovation

Tout savoir sur les fonds communs de placement dans l’innovation

Tout savoir sur les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI)

Investir son argent dans les entreprises innovantes, c’est un risque qui peut rapporter de belles sommes d’argent. Le FCPI, ou fonds communs de placement dans l’innovation, est une solution pour miser sur des sociétés qui créeront peut-être les réussites de demain.

La formule d’investissement en quelques lignes

Accessibles dès 500€ de capital, les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) donnent l’opportunité d’investir dans des entreprises qui imaginent les solutions de demain. Celles-ci consacrent une partie importante de leur budget à la recherche. Ainsi, 60% au moins des valeurs de ces fonds communs, créés par les banques et soutenus par les conseillers de gestion en patrimoine, sont en lien avec l’activité de PMI ou PME.

Une rentabilité à fort capital risque

Les fonds communs de placement dans l’innovation représentent un investissement dans l’économie du pays. Sont concernées des entreprises émergentes à fort potentiel. Néanmoins, ces placements se révèlent sans aucune garantie de résultat : il faut que les entreprises réussissent pour générer des profits.

Comme pour tout placement à risque, le FCPI peut générer des pertes comme rapporter de grandes sommes d’argent, dans le cas où le fonds connaît une belle progression. La très bonne sélection des établissements qui participent au fonds commun,s’avère être l’unique gage de réussite de cet investissement dans l’innovation. La reprise économique actuelle incite cependant à croire en ces structures émergentes sur lesquelles vous miserez.

FCPI et réductions d’impôts

Le premier impact positif du FCPI porte sur les déductions fiscales à la clé. L’investissement dans ce type de fonds réduit, à hauteur de 18%, le montant de l’impôt sur le revenu, dans la limite de 12 000 € investis pour une personne seule et 24 000 € pour un couple.

Cet avantage demeure cumulable avec les réductions d’impôts sur le fonds commun d’investissement de proximité (FIP) et l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Dans ce dernier cas, il sera possible de déduire jusqu’à 50% des montants investis, sans pouvoir toutefois dépasser la somme de 18 000 €.

Les déductions appliquées sur les impôts sur le revenu ne sont toutefois valables que dans le cadre d’un engagement de cinq ans. Pendant cette période, l’investisseur devra conserver ses parts. Céder ces dernières avant leur terme n’est possible que dans trois cas de figure : la perte d’emploi, l’invalidité et le décès de l’investisseur ou de son conjoint. Les avantages fiscaux pourront, dans ces cas seuls, ne pas être perdus.

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Ils parlent de nous