Le Fiscaliste.fr > Pinel > Simulation Loi Pinel Excel 2018

Simulation Loi Pinel Excel 2018

La loi Pinel est un dispositif d’aide à l’investissement locatif qui est entré en vigueur le 1er Janvier 2013, il permet aux contribuables de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu quand à l’acquisition ou la construction d’un logement neuf. L’investisseur peut bénéficier d’un allégement de ses impôts à hauteur de 12, 18 ou 21% du prix d’achat du logement, plafonné à 300 000 euros, en fonction de la période de mise en location si 6, 9 ou 12 ans, ce qui est très avantageux.

L’outil excel à télécharger donne la possibilité d’effectuer une simulation complète en fonction de la situation de chacun, les paramètres suivants sont modulables :

  • La situation familiale : célibataire, marié, pacsé
  • Le nombre d’enfants à charge
  • Si il y a des personnes avec un handicap dans le foyer
  • Le salaire du foyer sans les abattements
  • Les pensions perçues sans les abattements
  • L’année de livraison du bien en loi Pinel
  • La surface du bien immobilier
  • La zone du logement Pinel
  • Si les normes BBC sont ou non respectés
  • La durée de mise en location : 6, 9 ou 12 ans
  • Le prix d’achat du bien Pinel
  • Les frais d’acquisition
  • Tous les autres revenus fonciers du foyer fiscal

Il suffit ensuite de cliquer sur le bouton « Démarrer la simulation » qui se trouve en dessous du titre Lefiscaliste.fr pour avoir les résultats de ce modèle.

Nb : Il faut activer les macros en ouvrant le fichier excel, et il n’est pas nécessaire de télécharger les polices. Par la suite un conseiller en gestion de patrimoine sera mieux à même de répondre aux différentes questions qui peuvent plus techniques ou orientées sur la création d’un dossier.

Ce simulateur Excel est utilisé par les professionnels, cabinets et agences pour présenter l’impact fiscal au client avant l’achat du bien immobilier.

Simulateur loi Pinel Excel

Mais en plus de ce fichier qui concerne la loi Pinel, vous pouvez également vous renseigner sur le rendement locatif d’un bien immobilier que vous possédez, afin d’être sûr que votre achat en vaille bien la peine !

Quelques conseils pour le rendement locatif de vos biens immobiliers

Si vous avez récemment fait l’acquisition de maisons ou d’appartements et que vous êtes sur le point de les louer, alors vous devriez bien vérifier au préalable les prix que vous devriez appliquer afin d’obtenir un bon rendement locatif ! En effet, bien que sur le papier choisir de louer une habitation semble très simple, dans la réalité ce n’est pas du tout le cas et cela pourrait même vous jouer des tours : il est très compliqué de déterminer le bon prix d’une location, et d’ailleurs si vous ne vous y prenez pas comme il le faut, vous pourriez risquer de ne pas réussir à louer votre appartement ou votre maison. Il est donc absolument primordial pour vous de pouvoir calculer le rendement locatif afin de ne pas perdre de l’argent. Voici les différentes caractéristiques que vous devriez prendre en compte pour faire ces calculs.

  • la ville : c’est le premier élément à prendre en compte pour pouvoir calculer le rendement locatif, certaines sont très bien vues par les français et ils seront prêts à payer cher pour y habiter, quand d’autres villes seront peu populaires et propices à des loyers plus faibles
  • le quartier : plus difficile à déterminer, le quartier vous permet de savoir si vous avez des difficultés à louer ou non une maison ou un appartement. Renseignez-vous comme il se doit d’un point de vue local pour ne pas vous tromper.
  • le prix au mètre carré : bien que cette information reste tout de même très théorique, c’est une information très intéressante à prendre en compte pour vous, car en effet de l’extérieur c’est un indicateur intéressant pour se faire une première idée sur le marché de l’immobilier.
  • le loyer au mètre carré : afin de calculer très facilement le coût d’un loyer, vous pouvez facilement déterminer cette information grâce au loyer au mètre carré qui est calculé automatiquement sur les sites qui proposent des barèmes déjà pré-conçus.

Mais ce n’est pas tout : vous pourriez également prendre en compte d’autres informations plus complexes comme par exemple la rentabilité brute ou encore le ratio entre le prix et le loyer ! Vous l’avez compris, il est très compliqué pour les français qui souhaitent investir dans l’immobilier de se faire un peu d’argent en louant des appartements ou des maisons. De plus, même si ce sujet ne fait que très rarement l’actualité, il n’est pas rare de devoir certains français se séparer alors qu’ils ont un crédit immobilier en cours ! Si cela est votre cas, alors cliquez sur le lien qui suit pour en savoir plus : vous risqueriez d’être très surpris par les différentes modalités disponibles dans ces différents cas de figures. En effet, personne ne s’attend à divorcer ou à se séparer lors de la souscription à un prêt immobilier, et cela est pourtant bel et bien le cas pour des millions de français chaque année. Si cela vous arrive, voici quelques possibilité que vous pourrez faire :

  • vous pouvez décider ensemble de vendre le bien immobilier : dans ce cas nous vous déconseillons de mentionner votre séparation car les investisseurs pourraient en profiter pour faire baisser les prix
  • l’un des deux conjoints peut choisir de garder le bien immobilier : auquel cas cela veut dire que celui-ci doit pouvoir racheter les parts de l’autre conjoint du couple
  • devenir co-propriétaires : vous pouvez rester tous les deux propriétaires du bien immobilier et choisir d’y vivre ou non
  • louer le bien immobilier : si vous voulez gagner un peu d’argent dans votre malheur, alors profitez-en pour louer votre maison ou votre appartement, vous aurez au moins quelques euros à dépenser !

De nombreuses autres solutions existent, mais quel que soit la solution que vous choisirez, il est très important de noter que cette décision doit être prise en accord par les deux propriétaires, sans quoi il peut y avoir des situations très litigieuses pour un des conjoints : certains français n’hésitent pas à rentrer dans des procédures qui durent pendant des années !

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Les sujets chauds du mois

Ils parlent de nous