Le Fiscaliste.fr > Pinel > Arnaque loi Pinel

Arnaque loi Pinel

Réaliser un investissement dans le cadre de la loi Pinel n’est pas sans risque. Les arnaques sont courantes.

Un investissement risqué

Comme pour tout investissement locatif, il faut de prime abord trouver un locataire. Cela paraît toujours simple sur le papier mais la réalité n’est pas toujours aussi séduisante que sur la brochure commerciale. De nombreux logements Pinel ne trouvent pas leur locataire. La multiplication des constructions a pour conséquence une forte concurrence des offres locatives, il n’est pas rare que le propriétaire soit obligé de baisser le montant du loyer pour trouver preneur. Parfois, le logement reste vacant, ce qui a une double conséquence, l’absence de revenus locatifs, et dans le cas où le propriétaire a bénéficié de réductions fiscales, le risque de devoir rembourser les sommes déduites si la vacance est prolongée.

En 2018, certaine zones ont été déclassés du cadre de la loi Pinel pour limiter ce type de problèmes, reste à voir si les zones tendus seront désormais toutes réellement des lieux où la demande de location est supérieur à l’offre. Dans tous les cas, le risque subsiste, et les conséquences sont dramatiques pour les personnes sans trésorerie, et ne parvenant pas à rembourser leur crédit.

Un bien souvent surestimé

Les dangers de l’investissement Pinel sont d’autant plus importants que la revente du bien n’est pas forcément facile. En dehors du fait que le propriétaire sorte du cadre réglementaire des avantages fiscaux en cédant son bien, il est aussi courant de voir des biens surévalués lors de l’achat en Pinel. Il est difficile d’estimer des constructions neuves qui n’ont pas forcément d’équivalent sur la zone concernée. Les différents intermédiaires, du promoteur, à l’agent immobilier, peuvent profiter de ce flou pour s’offrir de larges commissions. Selon certains spécialistes, il n’est pas rare de trouver des biens surévalués de 20% dans le cadre Pinel. Attiré par les perspectives de gains, les acquéreurs sont moins soucieux du prix d’achat. Le prêt bancaire facilement obtenu, l’acheteur a l’impression de ne pas dépenser d’argent mais au contraire de faire une affaire.

Une revente difficile

La mauvaise tournure devient même une véritable arnaque quand le bien cumule tous les problèmes. Pas de locataire, revente au prix d’achat impossible, charges importantes, et parfois même des vices de constructions ou pire encore le non achèvement du projet. Nombre d’acquéreurs aux revenus limités et sans réserve financière ne peuvent faire face au remboursement du crédit et au paiement des charges sur un logement vacant.

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Ils parlent de nous