Le Fiscaliste.fr > Impôts > Frais réels ou déduction forfaitaire ?

Frais réels ou déduction forfaitaire ?

Vous avez la possibilité de déduire de vos impôts, vos frais professionnels. Soit vous optez pour une déduction forfaitaire de 10%, soit pour une déduction de vos frais réels.

Sachez que dans un même foyer fiscal, chaque contribuable peut choisir de déduire 10% forfaitairement ou de faire une déclaration de ses frais réels.

La déduction forfaitaire de 10%

Si vous êtes salarié ou dirigeant d’une entreprise (attention, il existe des cas particuliers et des restrictions), vous pouvez déduire 10% de vos revenus afin de prendre en compte les dépenses que vous engagez pour votre activité professionnelle.

Les limites du montant de la déduction de 10% sont, pour chaque salarié d’un même foyer fiscal, au minimum de 430 € (sauf si la rémunération déclarée est inférieure à cette somme) et au maximum de 12 305 €.

Les frais réels

Si vous avez engagé des dépenses supérieures à celles de la déduction forfaitaire de 10%, vous pouvez déduire réellement vos frais, à condition de pouvoir les justifier.
Dans les frais réels, vous pouvez inclure :

  • Les frais de déplacements liés à votre activité professionnelle pour les voitures, moto, scooter et vélomoteur ; le calcul se fait en fonction du kilométrage et d’un barème publié tous les ans par l’administration
  • Les frais supplémentaires des repas
  • Documentation personnelle
  • Vêtements spécifiques à la profession (uniforme, vêtements spécifiques à la profession).

Si vos frais professionnels sont supérieurs à l’abattement de 10% auquel vous avez le droit forfaitairement, optez pour les frais réels.

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Les sujets chauds du mois

Ils parlent de nous