Le Fiscaliste.fr > Défiscalisation > Les SOFICA : définition et fonctionnement

Les SOFICA : définition et fonctionnement

Les SOFICA peuvent représenter des opportunités intéressantes pour les investisseurs grâce aux déductions d’impôts qu’elles permettent.

Qu’est-ce que les SOFICA ?

Les SOFICA sont des Sociétés pour le Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel. Comme leur nom l’indique, elles sont destinées à financer des films, des dessins animés ou autres œuvres audiovisuelles. Les particuliers peuvent ainsi soutenir l’industrie cinématographique, tout en profitant d’avantages fiscaux intéressants.
Les SOFICA sont des sociétés anonymes qui doivent être agréées par le CNC, le Centre National de la Cinématographie.

Il faut savoir que les SOFICA disposent d’un délai d’un an pour investir les fonds qu’elles ont collectés et que sur la totalité de ceux-ci, elles ne peuvent en conserver que 10% pour leur fonctionnement ou pour du placement sur des comptes productifs d’intérêts. Le reste, à savoir 90%, doit forcément être investit dans des productions cinématographiques ou audiovisuelles.

Les différents types de SOFICA

Il existe deux types de SOFICA : les SOFICA à valeur de rachat garantie et les SOFICA sans garantie. Mais depuis 2010, le CNC a décidé que les SOFICA agréées seraient seulement des SOFICA non garanties.

Les SOFICA sans garantie

Les SOFICA sans garantie ne peuvent quant à elles être adossées à un groupe audiovisuel qu’à 50% et il n’y a aucune garantie de rachat. Cependant, les fonds peuvent être récupérés plus rapidement (à partir de 5 ans). Aujourd’hui, c’est le seul type de SOFICA qui peut être agréé.

L’offre des SOFICA est limitée

Chaque année, ce sont environ 12 SOFICA qui sont agréées par le CNC. Et l’enveloppe qui leur est accordée va rarement au-delà des 63 millions d’euros. Ainsi, il n’est pas rare que l’offre soit bien inférieure à la demande.

La rentabilité des SOFICA

L’investissement dans une SOFICA ne garantit pas le remboursement de l’intégralité de l’investissement initial. Cependant, les investisseurs réussissent à en tirer profit grâce à l’avantage fiscal qui est applicable dès le départ.

Pour un investissement plafonné à 18 000€ et avec une réduction d’impôts de 36%, il est ainsi possible d’obtenir une réduction de 6480€. A savoir que la rentabilité d’une SOFICA pourra varier en fonction de la durée de blocage des fonds, mais également en fonction de la somme qui sera remboursée à la fin.

Si l’investissement est bloqué pendant 5 ans et demi par exemple et que celui-ci n’est remboursé qu’à hauteur de 50%, alors on pourra identifier une moins-value de 4,39%, et on constate que pour effectuer des plus-values il faut obtenir au moins 70% de la valeur initiale. A noter tout de même que les moins-values peuvent être déduites d’autres plus-values sur une durée de 10 ans. Il faut aussi savoir que si pour les remboursements de moins de 70%, la moins-value diminue si l’on augmente la durée de blocage (10 ans), les plus-values sont quant à elles plus élevées dans le cadre de courtes périodes de blocage. Par exemple, pour un remboursement à 100% de l’investissement, la plus-value sera de 8,5% pour une durée de 5,5 ans, alors qu’elle sera de 4,56% pour une durée de 10 ans.

Les avantages des SOFICA

Le principal avantage des SOFICA réside dans le fait que la déduction d’impôts est immédiate et que les démarches sont très simples puisqu’il suffit d’inscrire le montant investit sur sa déclaration de revenus. Concernant les moins-values, s’il y en a, celles-ci sont déduites des plus-values qui ont pu être faites grâce à d’autres valeurs mobilières.

Les inconvénients des SOFICA

Avant d’investir dans des SOFICA, il faut bien prendre connaissance de ses inconvénients. Il faut par exemple savoir que les remboursements ne peuvent pas être effectués avant 5 ans, même s’il y a un licenciement, un décès ou une invalidité.

Il faut également être conscient qu’il est possible de perdre son investissement étant donné que dans les milieux audiovisuel et cinématographique il est difficile de connaître à l’avance le succès d’une œuvre et qu’en principe les SOFICA financent des productions indépendantes et qui ne sont pas ancrées dans une politique commerciale agressive.

Enfin, il ne faut pas s’attendre à être rémunéré au-delà de son investissement puisque les SOFICA ont pour priorité la récupération du capital de départ.

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Les sujets chauds du mois

Ils parlent de nous