Le Fiscaliste.fr > Impôts > Réduire mes impôts

Réduire mes impôts

Si vous souhaitez réduire vos impôts avec la défiscalisation immobilière, de nombreuses solutions s’ouvrent à vous. Petit tour d’horizon des différents outils pour réaliser des économies d’impôts avec l’immobilier locatif.

Investir dans le neuf avec le dispositif Pinel permet de déduire une partie du prix du logement de vos impôts, un pourcentage qui varie en fonction du temps de mise en location (12 % pour six ans, 18 % pour neuf ans et 21 % pour douze ans) ; l’avantage est plafonné à 300.000 €. Des plafonds de loyers et de ressources des locataires doivent être respectés.

Investir dans une résidence services neuve, c’est vous placer sous le statut du loueur en meublé non professionnel (LMNP). L’avantage est que vous pouvez déduire de vos recettes locatives les charges et que vous pratiquez des amortissements.

Investir dans l’ancien vous permet de profiter des déficits fonciers : vous achetez un logement ancien, faites réaliser des travaux, puis le louez vide, sous le régime fiscal des revenus fonciers ; au moment de la déclaration aux impôts des loyers perçus, vous déduisez le prix des travaux, dans la limite de 10.700 € par an, ce qui diminue votre pression fiscale.

Investir dans l’ancien avec le dispositif Cosse est possible depuis le 1er février 2017 : vous louez vide, sous le régime des revenus fonciers et au moment de la déclaration des revenus au fisc, vous bénéficiez d’un abattement variant de 15 à 85 % de vos loyers selon le caractère social ou très social de la location.

Parmi les autres possibilités, se trouvent l’investissement en loi Malraux, pour les biens situés dans un des secteurs concernés et rénovés par vos soins, à condition de les louer pendant au moins neuf ans, ou encore l’investissement dans un monument historique, le bien devant être restauré et loué en tant que résidence principale au locataire.

Add Comment

Click here to post a comment

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Les sujets chauds du mois

Ils parlent de nous