LeFiscaliste.fr

Réussir ses investissements, c'est avant tout bien s'informer !

Amortissement de la loi LMNP
Retour
Immobilier

Amortissement de la loi LMNP

Le dispositif de la loi LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) permet aux particuliers de louer un bien immobilier meublé de manière occasionnelle. Cette option de location peut être intéressante pour les propriétaires souhaitant réaliser des revenus complémentaires, mais il est important de connaître les règles d'amortissement applicables à ce type de location. Dans cet article, nous allons expliquer comment fonctionne l'amortissement dans le cadre de la loi LMNP et quelles sont les particularités à prendre en compte lors de la déclaration de vos revenus locatifs.

Les propriétaires d’un logement meublé ont tout intérêt, lorsque cela est possible, à opter pour le statut LMNP – Loueur en Meublé Non Professionnel. En effet, ce dernier offre des avantages fiscaux non négligeables, notamment grâce à la notion d’amortissement. Petit tour d’horizon !

Comment obtenir le statut LMNP ?

Bien évidemment, certains critères LMNP sont ici à respecter. Ainsi, les revenus annuels de la location ne doivent en aucun être supérieur à 23 000 €, ou, ramener aux revenus global du foyer fiscal, ne doivent pas en excéder 50%. Dans le second cas, les revenus locatifs ne devront toutefois pas dépasser 33 100 €. Une fois le statut obtenu, les loueurs ont le choix entre deux régimes fiscaux

Quel régime fiscal choisir ?

Le régime « micro-BIC » permet, au moment de la déclaration, de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50 % sur l’ensemble des revenus locatifs. C’est son principal avantage.

Le régime « réel » lui, impose la tenue d’une comptabilité, mais s’avère plus intéressant que le « micro-BIC ». En effet, outre le fait que le loueur puisse déduire les frais et charges de la location, s’ajoutent à cela les frais notariés (uniquement la première année), la taxe foncière ou encore les intérêts d’emprunt… mais pas seulement, et c’est là tout l’intérêt de ce régime, l’amortissement du bien et des meubles permettront de réduire le montant des bénéfices déclarés !

L’amortissement, comment ça marche ?

Chaque année, le bien immobilier sera dévalorisé d’un certain montant, calculé de manière linéaire, sur une durée de 25 à 40 ans. Cette annuité d’amortissement sera alors déductible des revenus locatifs. L’amortissement est également possible pour les biens mobiliers, sur une durée de 5 à 7 ans. Suite à cela, un taux annuel sera appliqué sur le reste des bénéfices imposables et sur la durée d’amortissement.

Théoriquement, il est possible de rapprocher les bénéfices de zéro !

Ne pouvant être imputé aux déficits, les amortissements pourront être reportés, sans limitation de durée, tant que l’activité est déficitaire.

Il convient cependant de prendre conseil auprès d’un expert qui saura étudier la situation et simuler de manière précise toutes les éventualités.

Jade A.

Rédactrice web
Rédactrice indépendante depuis plusieurs années, j'ai suivi des études de droit avec une spécialisation en droit fiscal. J'aime conseiller les gens sur ce sujet vaste, mais pas que ! Je suis également fan de voyages, et de nouvelles technologies.

Similaires
Assurance multirisque habitation
Assurance multirisque habitation
Publié le 21/03/2022

L'assurance multirisque habitation est un contrat d'assurance qui couvre les risques liés à votre habitation et à votre vie quotidienne. Si vous êtes propriétaire ou locataire d'une maison ou d'un appartement, vous êtes certainement concerné par ce type d'assurance. Dans...

Investir dans la pierre en 2021
Investir dans la pierre en 2021
Publié le 10/08/2022

L'investissement dans l'immobilier est un placement populaire en France, qui permet de bénéficier de rendements intéressants et de diversifier son portefeuille. Cependant, il convient de choisir les projets de manière réfléchie et de prendre en compte les évolutions du marché....

Investir en SCPI : explications, fiscalité et bilan
Investir en SCPI : explications, fiscalité et bilan
Publié le 11/02/2022

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier : qu'est-ce que c'est ?

Les fonds ISR, qu’est ce que c’est ?
Les fonds ISR, qu’est ce que c’est ?
Publié le 21/04/2022

Les fonds ISR (Investissement Socialement Responsable) sont des fonds d'investissement qui intègrent des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur processus de sélection des titres. Ils visent à concilier performance financière et impact positif sur la société et...

Les tranches marginales d’imposition
Les tranches marginales d’imposition
Publié le 31/03/2022

Le système fiscal français est complexe et il est important de comprendre les différentes tranches marginales d'imposition qui s'appliquent à vos revenus. Les tranches marginales d'imposition déterminent le taux d'imposition appliqué à chaque tranche de revenu et elles peuvent varier...

Comprendre le Crowdfunding immobilier
Comprendre le Crowdfunding immobilier
Publié le 27/03/2022

Le crowdfunding immobilier est une forme de financement participatif qui permet aux particuliers de financer des projets immobiliers en investissant de petites sommes d'argent. Cette technique de financement est de plus en plus populaire en France et permet aux investisseurs...