Le Fiscaliste.fr > Impôts > Payer moins d’impôts quand on est célibataire

Payer moins d’impôts quand on est célibataire

Être célibataire peut parfois laisser penser qu’il est impossible de payer moins d’impôts qu’un couple marié, mais il existe pourtant des solutions, surtout dans le domaine de l’immobilier.

Si la personne célibataire n’est pas propriétaire, il existe la loi Pinel, renouvelée pour quatre ans par la loi de finances 2018. Elle permet d’obtenir une réduction d’impôts selon l’investissement choisi. Le bien doit être aux normes BBC (bâtiment basse consommation) et être loué entre six à douze ans. La réduction d’impôts varie alors de 12 à 21% tous les ans pendant la durée de location du logement, pour un investissement maximum de 300 000 € sur deux logements, par an.

Il existe également la loi Bouvard, considérée comme l’équivalent de la loi Pinel, mais le logement sera alors meublé : on obtient un abattement de 11% du prix de revient en 2018 et la possibilité de récupérer la TVA à 20% sur les achats effectués pour le logement.

Si le célibataire est déjà propriétaire, c’est le bon moment pour entreprendre des travaux d’économie d’énergie. Si la résidence principale a plus de deux ans, une réduction d’impôts de 30% est possible, dans la limite d’un investissement de 8000€. Bon à savoir, le remplacement d’une chaudière haute performance fioul et le changement des vitres pour un double vitrage permettent un abattement de 15% jusqu’au 30 juin 2018.

En dehors de l’immobilier, la générosité paye : le don aux associations et organismes caritatifs permet d’obtenir un abattement de 66% des sommes versées, dans la limite de 20% du revenu imposable.

L’épargne est aussi intéressante. Un PERP (Plan d’Épargne Retraite Populaire) permet de réduire le revenu imposable, et donc de réduire ses impôts, en plus de se constituer un appoint bloqué jusqu’à la retraite. Le PERP permet des placements (en unité de compte) dans l’immobilier pour constituer son épargne et réduire ses impôts.

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Les sujets chauds du mois

Ils parlent de nous