Le Fiscaliste.fr > Pinel > Les pièges à éviter lors d’un investissement en loi Pinel

Les pièges à éviter lors d’un investissement en loi Pinel

La loi Pinel est un outil de défiscalisation immobilière qui permet une réduction d’impôt pour tout acheteur de bien neuf. L’objectif du dispositif est de favoriser le secteur de la construction et réduire la pression foncière dans les secteurs les plus tendus. La réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 21 % dans le cas d’une location de logement d’une durée de 12 ans, il peut être tentant d’investir à travers ce dispositifs, mais attention aux pièges ! La loi Pinel nécessite un investissement dans les secteurs éligibles définis par un zonage revu en 2018.

Ne pas respecter les exigences de la loi

La loi Pinel est soumise à plusieurs conditions. Plusieurs critères doivent être respectés pour pouvoir prétendre à l’aide fiscale. Premièrement, un zonage existe et doit être respecté. Ensuite, il faut avoir à l’esprit que le logement acheté est destiné à la location. Pour des durées de 6, 9 ou 12 ans, les réductions d’impôt sont respectivement de 12, 18 et 21%. Attention, le calcul de la réduction Pinel dans les impôts entre dans le cadre des niches fiscales qui sont plafonnées à 10 000 €. Il faut donc être vigilant quant aux autres outils de défiscalisation utilisés.

Négliger la localisation du bien

Un placement Pinel repose principalement sur la plus-value qui pourra être réalisée à la revente. Ainsi, même si les villes dans lequel le dispositif s’applique sont dynamiques, il convient d’être vigilant quant au contexte urbain dans lequel se fait l’achat. En effet, certains équipements peuvent voir le jour dans le quartier concerné et donner de la valeur au bien. Pour être sûr d’étudier ces éléments avec soin, il convient de se faire accompagner par un professionnel de l’immobilier. De plus, il ne faut pas perdre de vu l’aspect rentabilité du logement et donc éviter d’investir lors d’un « coup de cœur » en sachant que le bien devra être loué pour une durée minimale de 6 ans !

Mal évaluer les gains

Attention, pour la loi Pinel, le logement mis à la location est limité en termes de loyer par des plafonds en lien avec les ressources des locataires. Les chiffres varient selon les zones d’éligibilité dans laquelle se trouve le logement. Ainsi, le piège est souvent d’estimer le loyer en fonction de la connaissance du lieu par l’intermédiaire d’expériences personnelles. Or, il ne faut pas perdre de vue ce plafonnement des loyers qui n’empêche toutefois pas d’obtenir un investissement compétitif.

Loi de Finances 2018

La loi Pinel est prolongée jusqu'au 31 Décembre 2021. Les travaux de rénovation pour la performance energétique, le ravalement ou l'adaptation de l'habitat entrainent une réduction d'impôt de 20% du coût global, dans la limite de 22 000 euros.

Les sujets chauds du mois

Ils parlent de nous